Sapeurs Pompiers 66
Sapeurs Pompiers 66
Sapeurs Pompiers 66
Carte Météo Carte vigilance
AccueilPrésentation › Missions
Les missions du SDIS

Les SDIS sont chargés de la prévention, de la protection et de la lutte contre les incendies.

Ils concourent avec les autres services et professionnels concernés à la protection et à la lutte contre les autres accidents, sinistres et catastrophes, à l’évaluation et à la prévention des risques technologiques ou naturels ainsi qu’au secours d’urgence.
Dans le cadre de leurs compétences, ils exercent les missions suivantes :

  • Prévention et évaluation des risques de sécurité civile
  • Préparation des mesures de sauvegarde et d'organisation des moyens de secours.
  • Protection des personnes, des biens, et de l'environnement.
  • Secours d’urgence aux personnes victimes d’accidents, de sinistres ou catastrophes ainsi que de leur évacuation


L'analyse des risques départementaux


Dans sa mission "prévention", le SDIS doit rédiger un document de travail : le schéma départemental d'analyse et de couverture des risques (SDACR) sous l'autorité du préfet. Il a pour objet d’établir l’échelle des risques courants et particuliers menaçant les personnes et les biens et, de définir des objectifs de couverture de ces risques par le SDIS.

Compte tenu des implications qui en découlent, notamment en matière de financement, la notion de SDACR est fondamentale pour définir la politique de sécurité civile au niveau départemental. En effet, l’un des objectifs du SDACR est de permettre d’évaluer l’adéquation des moyens de secours par rapport à la réalité des risques du département.

Au-delà de l’acquisition des matériels, le SDACR sert également de base de travail pour l’implantation éventuelle de nouvelles unités ou au besoin le regroupement d’unités existantes, de même en matière de recrutement et de formation des personnels. Celui-ci doit permettre aux décideurs d’opérer des choix de manière rationnelle, dans un double souci de rigueur budgétaire et de réponse adéquate aux besoins de sécurité objectivement constatés.

 

La prévention

En 2013,  6 sapeurs-pompiers à temps complet, au sein de la " Direction ", 3 à temps partiel se partageant les groupements nord, sud et ouest du département,  844 dossiers étudiés, 796 visites.

Prévenir un risque, c’est l’empêcher d’exister ou, tout au moins, essayer par tous les moyens possibles d’arriver à ce résultat. Les sapeurs-pompiers interviennent dans les projets de constructions, de travaux d’aménagement et de réhabilitation pour toute la partie concernant la sécurité des établissements recevant du public comme par exemple les hôpitaux, les écoles, les bâtiments administratifs, les hôtels…

Tout d’abord, les services de l’urbanisme des communes, ou le cas échéant la DDE, transmettent les dossiers de permis de construire, de déclaration de travaux ou d’autorisation de travaux, aux préventionnistes du service départemental d’incendie et de secours qui sont chargés d'étudier les dossiers et d’émettre un avis concernant l’accessibilité, la défense en eau et les normes de sécurité incendie. Mais attention, les sapeurs-pompiers chargés de la prévention ont un pouvoir consultatif et en aucun cas exécutif, comme les autres membres de la commission de sécurité.

Dès le commencement des travaux, des visites de chantier sont réalisées jusqu’à la dernière visite dite « de réception », avant la mise en exploitation du bâtiment et l’ouverture au public.

Le statut de sapeur-pompier n’induit pas automatiquement la fonction de préventionniste. La responsabilité de la mission requiert l’obtention d’un brevet de prévention dont la formation, l’examen et l’aptitude sont internes aux services départementaux d’incendie et de secours. Cette spécialité est bien sûr réservée à la filière professionnelle.

 

La Prévision

Prévoir un risque, c’est penser qu’il pourra exister à un moment donné et prendre, en conséquence, des mesures en vue de son apparition.

Il s’agit de toutes les mesures préparatoires destinées à déceler un risque dès son origine et à assurer, avec le maximum de rapidité et d’efficacité, la mise en action des moyens d’interventions.

Les mesures concernées se traduisent par de la cartographie informatisée, des plans d’interventions, des exercices et surtout un gros travail d’anticipation.

 

Les opérations de secours :
 

32045 interventions en 2012.

 

Les interventions diverses comprennent :

Les fuites de gaz, les accidents à caractère radioactif, chimique, les inondations, les effondrements, la pollution, le sauvetage d’animaux, la destruction de nids de guêpes.

  • les interventions liées aux Risques Technologiques
  • la protection des biens ou des personnes
  • autres opérations diverses

 

Les feux comprennent :

  • urbains
  • poubelles
  • véhicules
  • végétations

Ces interventions restent souvent les plus dangereuses et redoutées pour les sapeurs-pompiers.

La rubrique « feux de végétation » prend en compte les feux de broussailles, d’herbes, feux de forêt, feux de haies, feux d’arbres, écobuage non contrôlé, feux de dépôt d’ordures… 

 

Le secours à victime

il s’agit d’accidents domestiques, de malaises ou de blessés sur la voie publique ou dans les lieux publics, de noyades… il représente 23065 interventions.

  

Les accidents de la circulation

les sapeurs-pompiers interviennent pour découper ou écarter les tôles des engins accidentés, soit 1928 interventions.

 

 


 

1, rue du lieutenant Gourbault
BP 19935
66962 Perpignan cedex 09
Tél.: 04 68 63 78 18
www.SDIS66.fr
Newsletter Nos liens Nous contacter
Devenir Sapeurs Pompiers / Présentation / Moyens / Risques / Interventions / Médiathèque
- Les différents statuts - SPV - SPP - SSSM - JSP
- Historique - Missions - Conseil d'Administration - Organigramme - Budget
- Matériels - Humains - Spécialités - Plateforme d'alerte
- Risques du 66 - Naturels - Technologiques - SDACR
- Interventions - Alerter - Statistiques Annuelles
- Photos - Vidéos - Fonds d'écran - Anciens articles - Librairie... - Zone de téléchargement